Drawing and text excerpt : “The cloud of unknowing”


« Explosions dans la nuit d’une petite ville du Tchad. Près des maisons qui flambent, le son des mitrailleuses emballe celui des cœurs. Agglutinés à trois sur une vieille mobylette, ils roulent dans l’espace embrasé sur un fond de ciel jaune. Dans l’odeur du caoutchouc qui brûle, dans le claquement des balles, ils filent à la mission des anges.


Le lendemain est un jour lumineux. Cernée de présences tendres et toutes voilées de bleu, Maëlle plie des pansements et fait des tas bien alignés. Le rire des génies qui l'entourent l’apaise et donne à tout cela des allures de dînette. Elle a six ans et ses parents sont bénévoles à l'hôpital tout près. Elle mime la fusion bien apprise et cherche à les trouver. Dans l’allée puante de sang et de chairs mutilées, elle enfile des œillères pour n’entrevoir des lits que les draps de lumière. Tout au bout de l’allée, entre les râles des hommes, elle voit ses parents qui s’affairent. »


Text ©Mokusho Abigaëlle Richard, Bleu, 2021

Drawing ©Mokusho Abigaëlle Richard, The cloud of unknowing, 2019, ultramarine ink on watercolor paper, 8”x10”

Music ©Hildegarde von Bingen, Ave, generosa (Grace Davidson, soprano)


This drawing inspires you? Obtain the original or a print

Contribute to Mokusho’s creations via a Paypal donation. All my gratitude 💙