Photo and text excerpt: “Zazen”



« Un jour, découvrant qu’elle n’est pas seule à priser l’immobile, elle entame une assise sur les nattes d’un dojo. Le souffle s’y pose aussi pour une sieste de géant tranquille. Elle se jette dans la pratique du zen comme elle plongeait dans l’Atlantique. Une intensité d’émerveillée qui se rue sur un fruit mûr pour en goûter la chair sucrée. Même si le tank est déserté sur le chemin du faire pour pénurie d’essence, elle ignore toujours le trésor des mesures.


Au début, c’est l’enfer d’une résistance du corps. Le nez qui démange, les vertiges et malaises, la tête qui remplit de choses à faire le tableau noir du Soi. Mais si ce n’était que ça. Avec les mois d’assise, l’enfance toute entière atterrit comme une gifle sur la gueule de l’adulte. Vannée par les fils d’étoiles noires qu’on lui offre en trousseau, elle s’ampute de tout ce qui suinte de ceux qui la précèdent. Même s’il faut arpenter le désert en solitaire, elle met fin aux tares et maléfices. Par souci de prévenance, elle fera naître personne. »


Text ©Mokusho Abigaëlle Richard, Bleu, 2021

Photo ©Mokusho Abigaëlle Richard, Zazen, Montreal, 2015

Music ©Tony Scott, A Quivering Leaf Ask The Winds


Contribute to Mokusho’s creations via a Paypal donation. All my gratitude 💙